24-09-2021 ~ 08:09 ~ Débat Zemmour / Mélenchon ( analyse ) ~

Un peu tendu au départ, Zemmour prend vite le rythme du débat, mais remettre en place les journalistes de BFM n'est sans doute pas une mauvaise stratégie électorale.

Les " fact checkers " de BFM sont plutôt en mode ridicule: Zemmour maîtrise ses chiffres. Malgré cela, le débat sera courtois.

Plus tard sur LCI, Éric Brunet affirmera que les deux hommes ont été bien plus amis que ce que ne veut le reconnaître Jean Luc Mélenchon. Mais Zemmour était proche du PS jusque dans les années 2000 avant de basculer vars Chevènement puis vers la droite alternative.

En forme, Mélenchon est miné par le réel durant tout le débat.

Mélenchon va régulièrement être contraint de faire des concessions idéologiques à Zemmour. Il est par exemple contraint de faire des concessions idéologiques sur la délinquance. Il va reconnaître la montée de l'insécurité par exemple.

Mélenchon reste néanmoins sur les grandes idées tandis que Zemmour étaie toutes ses démonstrations.

Visiblement, Mélenchon est au niveau sur les questions historiques et littéraires, mais il peine à justifier de façon cohérente ses positions malgré une aisance orale évidente. Par exemple dans le débat Mélenchon veut sortir du nucléaire puis il affirme ne pas vouloir l'abandonner. Une incohérence qu'il réaffirme sur Twiiter et qui montre que la gauche est en faillite idéologique. Et pas seulement sur l'immigration.

Zemmour lui ne faiblira jamais, tant sur l'écologie que sur l'économie ou la sécurité.

La faiblesse électorale de la gauche se comprend facilement dans ce débat: la gauche défend les idées en vogue dans une vingtaine de rues aisées de Paris.

Mais la réalité française est tout autre.

Un débat bénéfique pour les deux parties.

Mon analyse est que ce débat a sans doute été bénéfique pour les deux partis. Ce qui reste de la gauche, environ un français sur 4, a probablement été convaincue par Mélenchon et la grande majorité de la droite antimondialiste par Zemmour.

Il est clair qu'ils auront tous les deux intérêts à renouveler  ces échanges, car ni Macron, ni le Pen, ni Bertrand ne sont sans doute de taille à se mesurer à l'un ou à l'autre.

Des débats Mélenchon / Zemmour peuvent donc cliver l'électorat autour de leurs deux candidatures durant la campagne s'il les renouvelle.

lecoeur.com

2021-09-24 08:09:42Partager sur: gab gettr vk tw fcbk mail embed lien 2021-09-24 08:09:42