12-09-2021 ~ 12:35 ~ Catalogue de réactions à la censure d'Eric Zemmour ~
  • Quelques réactions :

    Philippe de Villiers ( lien ici )

    " Le #CSA a décidé de faire taire @ZemmourEric. C'est un coup de force politique contre la liberté éditoriale. Zemmour n'est donc plus un éditorialiste. Ils en ont fait un symbole. De résistance française au bâillon liberticide. #STOPcensure "

    Philippe Bilger ( lien ici )

    Dans une vidéo estime que le CSA n'est pas indépendant et attaque spécifiquement Cnews. Il critique le silence du CSA face à l'absence de pluralisme dans le service public.

    Jean Marc Morandini ( lien ici ):

    "La règle au CSA c'est qu'un chroniqueur n'est décompté que lorsqu'il fait partie d'un parti politique. Il ne fait pas partie d'un parti politique, donc son temps n'a pas à être décompté."

    Roselyne Bachelot 

    "M. Zemmour est en droit de continuer sa carrière de journaliste tant qu'il ne s'est pas déclaré candidat "

    Antoine Diers sur Bfm TV ( lien ici )

    " Dans qu"elle pays on est obligé de se déclarer candidat avant la date officielle de candidature ? " ... " On est où ? ce traitement pour Eric Zemmour c'est du jamais vu "

    Michel Onfray ( lien ici )

    « On fait semblant de croire qu'Eric Zemmour serait le seul à faire de la politique, mais tous les journalistes font de la politique. S'il faut décompter le temps de parole de tous les journalistes, on ne va pas y arriver. »

    Pascal Praud ( lien ici )

    "Si on commence à décompter les éditorialistes de gauche, assez présents sur le service public, il ne va plus rester que les bulletins météo"

    Nadine Morano ( lien ici )

     "Je trouve assez lamentable qu'on essaie de l'empêcher de parler parce que la décision du CAS est strictement et purement politique est lamentable, scandaleuse, inapplicable et illégale" 

    Gilbert Collard ( lien ici ):

    " La décision du #CSA de décompter le temps de parole de #Zemmour est excessive car il n'est pas encore candidat. Le CSA prend une tournure qui pour la liberté des journalistes devient un peu inquiétante. "

    Françoise Laborde, ancienne du CSA :

    Elle estime qu'il y a eu des pressions politiques et difficilement applicables et sans fondement jurique ( lien ici ) elle précise ( lien ici ) " La loi c’est la loi " ... " En droit, le CSA n'a aucun fondement juridique pour sa décision "

    Louis Aliot ( lien ici )

     " Je trouve que le CSA se mêle de ce qui ne le regarde pas"

     



  • 2021-09-12 12:35:07Partager sur: 2021-09-11 08:22:44