15-09-2021 ~ 09:45 ~ Sondage présidentielle 2022 ~


  • J'ai choisi de représenter la variante avec Xavier Bertrand (*) comme candidat LR ce qui est très contestable, car il n'est pas LR et il n'est candidat à une primaire LR.  L'autre variante testée dans ce sondage est Valérie Pécresse. Elle n'est pas LR n'ont même si elle est candidate à une primaire. J'ai bien sûr retenu l'hypothèse d'une candidature Zemmour.

    Par courant, on obtient:

    • Gauche : 27%
    • Centre gauche + centre droit [LR et LREM ]: 41%
    • Droite : 32 %

    En structurant les voix de façon traditionnelle et en mettant LREM à gauche [ Macron vient du PS et fait une politique de gauche] :

    • Gauche : 52 %
    • Droite : 48 %

    Les électeurs d'Emmanuel Macron sont donc probablement majoritairement des électeurs de gauche ou d'anciens électeurs de gauche.

    L'équilibre des forces mis en évidence dans ce sondage comme dans les autres ne correspond pas à l'équilibre idéologique. Dans des sondages idéologiques, 65 à 70% des Français penchent pour des idées de droite. Mais il y a souvent un décalage entre les idées et le vote. C'est-à-dire que l'on change d'abord d'idées. C'est seulement plus tard que l'on change de vote. Et encore pas toujours. Les basculements dans les votes sont presque toujours très lents. C'est souvent l'abstention qui provoque les évolutions brutales.

    Zemmour ne prend que la moitié de ses voix au RN et la moitié ailleurs. Notons la bonne résistance de Nicolas Dupont Aignan ( 4% ) dans une hypothèse Zemmour.

    D'une manière générale, il est important de remarquer la progression des voix à droite en dehors de LR et du RN. Dans l'hypothèse retenue, 15% des voix de droite ne se porte ni sur LR ni sur le RN. C'est du jamais vu depuis très longtemps.

    Un regroupement peut donc créer une nouvelle force politique.

    (*) Sondage Elabe pour BFMtv, Echantillon de  1334 personnes, Méthode des quotas, interrogé du 11 au 13/06/21


  • 2021-09-15 09:45:31Partager sur: 2021-09-15 09:45:31