Coronavirus: les polémiques

Publié le: 23 mars 2020
Menu:
A-Masques et tenues de protection 
B-L’Affaire Buzin
C-Le 1er Tour des municipales
D-La Chloroquine

A – Masques et tenues de protection : rappelle des dates:

  • 2007: Création de l’EPRUS le 5 mars 2007 relative à la préparation du système de santé à des menaces sanitaires de grande ampleur. Il assure la gestion des moyens de lutte contre les menaces sanitaires graves, tant du point de vue humain (réserve sanitaire) que du point de vue matériel (produits et services). 
  • mai 2007 : élection de Nicolas Sarkozy à la présidence
  • 2009 : Grippe H1N1, polémique autour de la gestion de crise de Roselyne Bachelot et de l’achat de 94 millions de doses de vaccin, alors que seules six millions ont été finalement utilisées. Le nombre total de masques FFP2 atteignait, selon un rapport du Sénat, quelque 600 milions ainsi que un milliard de masques chirurgicaux .
  • début 2011 : les stocks sont toujours là et sont stockés dans un grand hangar à Vitry-le-François (Marne). Au 31 décembre 2010 les stocks de l’EPRUS sont au plus haut avec une valeur de 992 miliions d’euros.
  • 1er juillet 2011: le Haut Conseil à la Santé publique recommande, dans un avis rendu le 1er juillet 2011, de constituer « un stock tournant ».
  • mai 2012 : élection de François Hollande à la présidence
  • 2012 : Les stocks sont moins renouvelés, cependant les masques se périment en quelques années. Au 31 décembre 2012, les stocks de l’EPRUS ont une valeur de 684 millions d’euros
  • mai 2013, le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) qui dépend de Matignon, confirme le changement de doctrine . Le rapport précise:
    • « Le HCSP considère que le port du masque FFP2 doit être réservé aux personnels directement exposés à un risque élevé, notamment les professionnels de santé exécutant des actes à risque »
    • « Il revient à chaque employeur de déterminer l’opportunité de constituer des stocks de masques pour protéger son personnel »
  • début 2015: Les stocks ont une valeur de 472 millions d’euros au 31/12/2014
  • juillet 2015 : un rapport du sénat précise que  » De l’avis de l’ensemble des personnes entendues par votre rapporteur spécial, la réservation de capacités de production ne peut constituer une solution unique pour prévenir les situations sanitaires exceptionnelles. »
  • début 2016 dissolution de l’EPRUS ( l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires ) le 26 janvier 2016 ( fusion avec d’autres organismes)
  • mai 2017 : élection d’Emmanuel Macron à la présidence
  • 2020: il n’y a plus de stocks
  • B – L’Affaire Buzin: 
  • Mme Buzin, ex-ministre de la santé a donné une interview au journal le monde dans lequel elle tient des propos jugés polémiques. Elle explique avoir averti très tôt le sommet de l’état de la gravité du coronavirus et dès fin janvier de l’impossibilité de tenir les élections municipales. «On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade» dit-elle. Les réactions ont-été nombreuses, par exemple, sur twitter:
  •  
    • Analyse: Je me suis laissé le temps de la « digestion » avant de réagir et de pas faire « à chaud » de commentaires peu réfléchis. Il faut se souvenir que Mme Buzin avait clairement eu des propos minimisant la crise et que peu d’actions ont été entreprise pour préparer les hôpitaux  [J’ai d’ailleurs démarré ce site pour donner de vrais infos chiffrées sur l’épidémie] .Du matériel médical a même été envoyé en Chine. Alors pourquoi ces propos ? Simplement parce qu’à partir d’un certain nombre de morts [et là c’est un peu tôt pour juger] et à partir d’un certain niveau de désorganisation, des responsabilités peuvent être engagées. L’exemple de l’affaire du sang contaminé peut ici se reproduire mais avec un coefficient multiplicateur. Mme Buzyn semble avoir tiré la 1ere: elle dit simplement  » je ne suis pas la responsable « . 
  •  

C-la tenue et l’annulation du 1er tour des municipales

Le maintien du 1er tour des municipales en pleine crise du coronavirus a provoqué une absence (ou une faible) de campagne et un taux d’abstention très bas. Par ailleurs l’annulation du 2e tour rend la tenue du 1er tour douteux car la situation sanitaire était similaire.

Edouard Philippe a annoncé que le maintien du premier tour le 15 mars 2020 avait été l’objet d’une concertation avec les forces politiques. Cette concertation est contesté par les intéressés:

 

D- La chloroquine ( incomplet )

Un vif débats opposants les médias, le gouvernement et le docteur Raoult sur l’emploi de la Chloroquine s’est (se) déroule.

Le professeur Didier Raoult a annoncé mardi 24 mars qu’il quittait du conseil scientifique.

 

l




Thème: BV-thème